Conférence du 22 fev 2014 par M Descloux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conférence du 22 fev 2014 par M Descloux

Message par alain30 le Dim 23 Fév - 20:39:03

Je vais mettre ici mes notes écrites (mal) durant la séance...cela risque d'être parfois un peu confus, à vous de combler les vides.

Les pistes:
Anecbalie: propre à certaines races où il n'y a pas d'essaimage car la reine est remplacée par supersédure.
- récolte d'essaims sauvages:::::: oui mais à condition de changer les reines et de traiter contre le varoa (si on ne change pas la reine on aura un essaim qui aura tendance à essaimer à nouveau)
- sirop liquide donné trop tôt:::: favorise l'essaimage car il booste la ponte
- ventilation insuffisante et ruche en plein soleil::::essaimage car les abeilles déménagent pour chercher un coin à l'ombre
- hausses posées trop tard....trop tard c'est trop tard....... fallait suivre 
- position des cadres à pollen qui bloquent la ponte de la reine qui bizarrement ne peut contourner le cadre (les abeilles ne pouvant déménager le pollen, c'est donc à l'api d'y remédier)
- reine âgée:::: peu de phéromones  et cela incite à l'essaimage (les abeilles se font la belle avec une reine plus jeune et plus sexy...moi qui croyait que c'était le propre des hommes!!!)

Les indices:
- élevage abondant de mâles..........??? pas bon signe
- beaucoup de couvain::::: risque d'essaimage car beaucoup de jeunes abeilles inactives qui s'amassent en couches ou en grappes
- construction d'amusettes
- arrêt de constructions cirières....pourquoi faire des travaux puisqu'on va s'en aller!
- cellules royales operculées:::: signe que l'essaim est déjà parti avec la reine....Ces cellules sont souvent nombreuses autour et dessous les cadres...parfois au centre du couvain (cellule de sauveté qu'il vaut mieux laisser puisqu'il signifie en général que la reine est absente ou défaillante)
- chant des reines::::: cris stridents pour avertir de leur prochaine sortie de la cellule royale (à enregistrer, c'est très particulier mais n'a rien à voir avec celui des sirènes)
Dans un essaim:
5% butineuses
1% mâles
70% jeunes abeilles
24% jeunes abeilles plus de 10 jours
en cas d'essaimage chaque abeille emporte 40mg de miel

Prévention essaimage:
- visite une fois par semaine
- donner de l'espace au nid à couvain en déplaçant les cadres à pollen et miel
- faire bâtir en introduisant un cadre ciré (mais non bâti) dans le couvain ou en bordure
- écrémage ruche trop populeuse::::: retire un cadre couvain ouvert AVEC les jeunes abeilles qui sont dessus et sans prendre la reine...faire un nouvel essaim avec...(c'est ma technique préférée, j'y rajoute un cadre de miel pollen, un cadre bati vide et je mets le tout dans une ruchette six cadres partagée en deux parties égales par une cloison étanche contreplaqué, cela me fait deux mini ruchettes....j'explique cela en images ailleurs) )
- destruction des CR inéficaces (ces cellules royales peuvent servir à créer un ou plusieurs nouveaux essaims ailleurs et cela marche bien, très bien même et c'est d'une grande simplicité à faire)


- essaimage artificiel (technique De Layens)::::: avec deux ruches  on en obtient trois...mais là cela devient compliqué à expliquer sans croquis! 
***La ruche B est vide, les cadres sont simplement gaufrés
1::::on y secoue les cadres de couvain de la A, reine comprise, les jeunes/butineuses tombent dans la B


2::::on met la B à la place de la A (ne pas nourrir)
3::::on met la A à la la place de la C, la A va refaire une reine et récupère les butineuses de la C
4::::la C est déplacée de six mètres ou plus, elle perd ses butineuses


on obtient ainsi trois ruches qui ne vont pas essaimer car elles s'imaginent qu'elles viennent de le faire






- deuxième technique d'essaimage artificiel par la méthode de l'essaim intermédiaire:::: avec une ruche on en fait deux.... mais là encore il faut faire des croquis explicatifs....ou alors on reunit en une seule qui va être une vraie bombasse capable de produire 100kg de miel!!!!!!!!(dixit Descloux)


Déplacer la A de six mètres et mettre ruche vide B à la place
la B va récupérer les butineuses de la A
Mattre dans la B un cadre de couvain sans CR pris ailleurs sur le rucher
la B va faire une reine....au bout de neuf jours la fièvre d'essaimage prend fin
On a alors deux ruches A et B distinctes ( la A forte avec une vieille reine et sans butineuses, la B faible mais avec une jeune reine et des butineuses)....On peut laisser en l'état et avoir deux ruches inégales, mais si on réunit à ce moment là, la jeune reine tue la vieille  et on obtient une ruche du feu de dieu capable de grosse production.




Réunion de petits essaims errants:
-réunir deux essaims sans chercher les reines
-mettre en cave trois jours (à l'obscurité) puis nourrir abondemment pour aider à bâtir
-traiter contre le varoa lorsque l'essaim est installé
-changer la reine plus tard avec une reine de souche connue, qui n'aura pas tendance à vouloir essaimer.





....standing ovation de la salle.... Descloux est rouge comme une pivoine et obtient les deux oreilles de la présidence...l'an prochain il a droit à la olla.
avatar
alain30


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence du 22 fev 2014 par M Descloux

Message par ungar le Sam 11 Juin - 16:00:55

tout ce que dit Descloux est exact et je vais peut-être le paraphraser. Enfin voici comment j'ai compris la chose.
La colonie d'abeille à besoin de se reproduire comme tout être vivant. Elle choisit pour cela le moment qui lui sera le plus favorable c'est à dire le printemps , et le plus souvent le mois de mai. C'est en effet la période où la durée du jour est presque la plus longue, où les températures deviennent chaque jour plus clémentes, et où la flore est en pleine floraison. De plus  la colonie est à son maximum de population.
La reine qui a beaucoup pondu a un abdomen assez volumineux et ne pourrai pas voler. Mais comme il y a beaucoup de couvain ouvert et fermé, que les provisions de pollen et de miel s'amassent elle n'a maintenant plus de place pour pondre. Si, il reste quelques ébauches de cellules royales dans lesquelles elle va s'empresser de mettre des oeufs.
Puis il semble qu'a ce stade, les ouvrières cessent d'alimenter la reine surtout en pollen. De fait, celle-ci va interrompre sa ponte et du coup son abdomen va diminuer et maintenant elle sera plus apte au vol. Par ailleurs la production de phéromone qui très liée à la ponte va également diminuer et des abeilles ne vont plus recevoir ce signal (car la population est très élevée) et vont donc se sentir orpheline.
D'autre part puisque la reine ne pond plus la proportion de couvain ouvert et de couvain fermé va s'inverser au profit du couvain fermé et de nombreuses nourrices productrices de gelée royale vont se trouver désoeuvrées. Elles vont utiliser ce surplus de GR pour élever des reines.
L'ensemble de ces signaux lorsqu'ils se cumulent et se renforcent les uns les autres constituent un signal puissant de déclanchement de la fièvre d'essaimage. Alors dès que les cellules royales sont operculées les abeilles poussent la reine à quitter la ruche, la colonie plus exactement. Alors celle-ci part avec la moitié de la population, abeilles d'interieur et abeilles de vol en proportion égales et voilà un essaim qui vous file sous le nez si vous n'avez pas anticipé le phénomène!
L'article de J. Descloux décrit bien les moyen d'anticiper cet essaimage.
avatar
ungar


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum