Mes premières abeilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mes premières abeilles

Message par alain30 le Mer 23 Oct - 11:35:39

J'en ai encore un souvenir ému tellement ces abeilles noires (pas très noires en fait) étaient douces et je les ai perdues par ignorance de la chose apicole...comme dirait un api bien connu, j'étais loin "de penser abeilles"!!!!...très loin.







Ce trou rond sur le couvre cadre correspond à l'orifice du nourrisseur circulaire que j'utilisais à ce moment là (il y a déjà pas mal d'années et j'ai abandonné ce système fort ancien pour des nourrisseurs bois ou maintenant plastiques Nicot)







elles grouillent, vaquent à leurs occupations et ne font pas attention à moi, c'est certainement ce qui m'a fait basculer dans le monde des abeilles. Je serais tombé sur des agressives peut être que mon expérience se serait arrêtée là.











L'arrivée sur le plan de vol aux heures de pointes vaut le coup d'oeil. Elles se posent souvent  de façon malhabile les unes sur les autres mais personne ne rouspète, pas de bagarre, un seul but, arriver à l'essaim quoi qu'il en coûte.








Cela ne les empêche pas de papoter parfois sur le toit en zinc lorsqu'elles rentrent du marché et s'échangent les bonnes adresses



Dernière édition par alabeille le Ven 3 Avr - 23:40:40, édité 2 fois
avatar
alain30


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes premières abeilles

Message par alain30 le Lun 28 Oct - 22:29:49

J'ignorais qu'il y avait des mâles et des femelles c'est à dire des faux bourdons et des ouvrières et le me souviens de la première fois alors que j'observais le plan d'envol attentivement, assis sur une chaise juste à côté, la première fois que j'ai vu sortir un faux bourdon et bien j'ai cru que c'était la reine qui se faisait la belle!!!.



Pourtant la reine a un abdomen nettement plus long, un peu orangé, elle fuit la lumière et se cache souvent, parfois en dehors des cadres dans les angles de la ruche, au point qu'il est parfois difficile de la trouver. D'où la nécessité de la marquer avec un feutre spécial coloré (2013 c'est la couleur rouge) cela permet d'une part de la repérer  et d'autre part de connaître son âge. On la repère facilement sur l'image au dessus.




Le faux bourdon est plus trapu et possède de gros yeux (peut être de l'expression "faire les gros yeux" vient de là...). A la différence de la reine, lui il sort souvent de la ruche pour aller participer à des congrégations de mâles qui se réunissent par miliers dans le but de féconder les reines d'autres ruches qui viennent les rejoindre parfois de plusieurs km à la ronde, toutes émoustillées et se font féconder dans la foulée par une bonne dizaine de faux bourdons de ruches différentes, les uns après les autres cependant, car on connaît les bonnes manières! Il va cependant y laisser la vie car son appareil génital est arraché lors de l'accouplement....
Bref, le faux bourdon est un vrai cavaleur! il  ne pense qu'à ça!...lorsqu'il rentre à la ruche après plusieurs nuits de débauche je me demande ce qu'il peut bien raconter à sa reine pour justifier son absence et ses traits tirés!!!...pas étonnant que les ouvrières, qui sont inconditionnelles de leur reine, lui fassent un mauvais sort le moment venu, histoire de se venger et de lui apprendre à vivre.





les alvéoles aussi sont différentes, pour les mâles elles sont plus larges (ce qui est logique puisqu'ils sont plus gros):

avatar
alain30


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum